Vos questions sont entre de bonnes mains

/

De Robien

/

Accueil

Loi Robien, le guide pratique

Loi Robien, le guide pratique

Vous pouvez devenir propriétaire en 10 ans d'un appartement de 180 000€ sans apport personnel et en investissant juste 200€ par mois.

Principe de la loi Robien

Choisir de défiscaliser

Comprendre le principe de la défiscalisation De Robien

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
patrick legoff

cabinet de conseil indépendant | retraiteetpatrimoine.fr

Expert

aurore l

agent d'etat civil | mairie

Expert

bruno d

ressources humaines / paie / immobilier locatif

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Vos objectifs principaux (plusieurs choix possibles) :

Demander des devis

Merci de renseigner les revenus mensuels de votre foyer.

Merci de renseigner vos objectifs.

Merci de renseigner votre année de naissance.


Loi Robien : principes clés

Partager
Envoyer par email

Depuis le 1er janvier 2010, la loi Robien est remplacée par la loi Scellier.

Quel est le principe de la loi De Robien ? Comment en profiter ?

Le principe du dispositif Robien recentré est le suivant : vous achetez un bien immobilier que vous mettez en location pendant 9 ans au minimum. Vous respectez un certain plafond de loyer (peu restrictif dans les faits). Alors l'Etat vous permet de réduire votre impôt annuel en déduisant notamment une partie du montant du bien acheté et des intérêts de l'emprunt.

Si vous achetez un appartement pour le louer, et que cet appartement n'est pas en loi de Robien, vous devez payer des impôts sur les loyers que vous percevez. Avec le dispositif de Robien, vous allez pouvoir déduire de ces revenus locatifs un certain nombre de charges afin de créer un « déficit foncier » annuel . Non seulement vous ne paierez par d'impôt sur les loyers perçus. Mais mieux, vous allez réduire vos impôts grâce à la création d'un « déficit foncier. Vous avez donc intérêt à vous créer un déficit foncier important (avec une limite) : pour augmenter ce déficit, vous pouvez y inclure chaque année une partie de la valeur du bien immobilier que vous avez acheté (« l'amortissement »).

Déficit foncier = loyers perçus - charges locatives - intérêts d'emprunts – amortissement

Le déficit foncier est donc la différence entre les loyers que vous percevez de vos locataires et le coût annuel de votre investissement. Pour calculer ce coût annuel, vous pouvez intégrer un « amortissement » du bien immobilier (50 à 65% de la valeur du bien).

Demandez une étude personnalisée
Gratuite, confidentielle et sans engagement Demander une étude

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

pix